Carpe Koï

Les éléments vitaux pour acclimater correctement carpe Koï

Si vous venez d’acheter des carpes koï, ne vous précipitez pas pour les mettre dans votre bassin. En effet, vous devez absolument penser à leur acclimatation afin de leur éviter un choc thermique. Lors de ce processus, des éléments vitaux aux carpes koï seront maintenus au beau fixe.

C’est le cas du pH de l’eau. Il est bon de savoir que le niveau de celui-ci doit être correct pour éviter de mettre les poissons en danger. Pour une bonne acclimatation des carpes koï, il faudrait que le pH soit situé entre 7,0 et 7,5. Au-delà de cette fourchette, il se formera de l’ammoniac dans le bassin, un produit très toxique pour les poissons. Et puis, un pH trop élevé traduit un excédent de poids en acides, ce qui n’est pas bon pour les carpes koï et même pour les plantes du bassin. En respectant donc les méthodes à suivre pour l’acclimatation de vos koï, vous éviterez les montées en pH.


La dureté de l’eau est également un élément vital pour les carpes koï et comme le pH, il n’est pas bon que son niveau soit élevé. L’eau deviendra alors trop dure, ce qui n’est pas bon pour des poissons comme les koï. Le mieux est de veiller à ce que la valeur de la dureté de l’eau se situe à 12-12 gH et KH. L’acclimatation des carpes koï permet de maintenir ce bon niveau de dureté de l’eau, de même qu’un excellent niveau d’oxygène.